Développé par Prosol, qui gère une partie des rayons de la chaîne de magasins Grand Frais, la plate-forme Mon-marché.fr appuie sa livraison du dernier kilomètre en s’installant dans des parkings. Se voulant aux antipodes marketing du darkstore, l’enseigne a par ailleurs inauguré un drive piéton – show room tout en transparence.
Critiqués par de nombreux élus, notamment parisiens, les “dark stores”, ces entrepôts où sont stockés des produits courants commandés sur internet et livrés en quelques minutes à domicile, sont exploités par des entreprises du “quick commerce” – Getir, Flink, Gorillas ou Cajoo. Des acteurs accusés, pêle-mêle, de favoriser l’arrivée de “villes-entrepôts”, d’entraîner des nuisances pour les riverains, voire d’exploiter “l’économie de la flemme”. La livraison à domicile de produits alimentaires est pourtant identifiée comme un véritable besoin pour de nombreux consommateurs et les distributeurs doivent être au rendez-vous.
C’est dans ce contexte que le pôle primeurs du portail e-commerce de Grand Frais s’est lancée dans la course. L’enseigne, qui compte 278 magasins en France, a la particularité d’abriter dans ses halles des rayons gérés par des sociétés différentes en fonction des produits. C’est le pôle primeurs, géré par Prosol, qui s’est lancé dans la course en proposant à la livraison près de “2 000 aliments frais et d’épicerie”, tomates, fromage, onglet de bœuf ou encornets.
Là où les “quick commerçants” ciblent les courses de dépannages, les produits frais sont davantage destinés à être cuisinés avec une offre globalement plus haut de gamme que la grande distribution traditionnelle qui s’adresse à des familles ou des consommateurs plus âgés, estime l’enseigne. “Ce n’est pas le même métier”, assure Carlos Pichel, directeur de l’innovation de Prosol, le pôle fruits, légumes, poissonnerie et crémerie de Grand Frais.
Présent en Ile-de-France depuis mars 2020, “mon-marché.fr” se distingue des quick-commerçants qui ont installé leurs entrepôts de livraison dans des locaux commerciaux, derrière des vitres opaques. Le site a noué un partenariat avec Indigo, l’ancien Vinci Park, qui cherchait à reconvertir une partie de ses places de stationnement laissées vacantes par la réduction de la circulation automobile dans la capitale.
En dehors de la capitale, il est présent dans l’est parisien, à Vincennes, Saint-Mandé et Montreuil, à partir d’un atelier vincennois. A Puteaux, c’est dans un ancien garage que l’enseigne alimentaire a ouvert une plate-forme logistique la semaine dernière, en jouant cette fois la transparence totale, donnant à voir les 25 préparateurs de commande depuis un petit salon simplement séparé d’une vitrine.
Une fois prêtes, les commandes glissent sur tapis roulants jusqu’aux placards réfrigérés où les 35 livreurs à vélo les récupèrent.
Pour sa première commande ce dimanche, Michael s’est fait livrer pour un peu plus de 40 euros de poissons, fromages, fruits et légumes. Résidant près de Nation, dans l’est parisien, le trentenaire a été livré par l’entrepôt de Vincennes. Verdict : “ça m’a paru moins cher qu’en magasin, c’est arrivé dans le bon tempo, à 18h20 pour une commande passée à 16h30, et les tomates ont l’air en bon état”.
L’enseigne, qui livre actuellement le centre de Paris et quelques communes de la petite couronne comme Boulogne-Billancourt, Puteaux, Suresnes, Vincennes ou Saint-Mandé, “espère” pouvoir fournir l’ensemble des arrondissements parisiens d’ici fin 2023, selon Carlos Pichel.
par Corentin DAUTREPPE
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.










“On a pu faire quelques erreurs dans la manière de gérer nos relations avec le voisinage”, reconnaît Nicolas Musikas, nouveau directeur général France du réseau de darkstores Getir, qui a présenté ce mercredi de nouvelles initiatives depuis son entrepôt de Vincennes. La startup turque a pris postions sur la dalle Pompidou depuis septembre 2021.
Saint-Maur entreprendre fait sa rentrée et s’attaque à la communication numérique. Vitawin lance ses afterwork. Le Min de Rungis planche sur le bien manger pour tous. Forums emploi, les 40 ans des missions locales à Fontenay, le Face fête ses dix ans, rendez-vous thématiques, salon des métiers d’art, fête des entrepreneurs…
Trophées du territoire Paris Est Marne et Bois. Le Grand Orly Seine Bièvre organise son mois de l’Economie sociale et solidaire. Un nouveau parc d’activités à Fresnes pour 2024. Comment Califrais s’appuie sur l’intelligence artificielle pour opérer le site e-commerce du Min de Rungis. 20 entreprises du Val-de-Marne au salon Made in France. Meilleurs pains…
Choisissez le département
Je m’abonne.
Contenus participatifs: proposez le vôtre
Contenus participatifs: proposez le vôtre
Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût :
Abonnez-vous pour nous soutenir et voir 94 Citoyens sans publicité
Je m’abonne.

source

Catégorisé: