Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !
Pourquoi voyez-vous ce message ?
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Edition du Soir Meurthe-et-Moselle
mar. 22/11/2022
Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas
L’Est Républicain, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par L’Est Républicain, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant lerabonnement@estrepublicain.fr ou consulter les liens suivants : Protection des données, CGU du site et Contact. Le Délégué à la Protection des Données personnelles (dpo@ebra.fr) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.
L’édition du soir en numérique dès 21h30 Le journal en numérique dès 5h Accédez à tous les contenus en illimité
Edition du Soir Meurthe-et-Moselle
mar. 22/11/2022
Retrouvez tous nos contenus et notre journal en numérique
Téléchargez gratuitement l’app
Le logement est une question compliquée à gérer quand on est étudiant, face à des budgets souvent serrés. Meilleurs Agents, spécialisé dans l’estimation en ligne, a réalisé une étude au sein des 100 plus grandes villes étudiantes françaises afin de savoir si acheter le logement étudiant de son enfant est moins coûteux que de le louer *. Réponse.
La location peut bel et bien devenir moins rentable que l’achat en fonction de sa durée. En effet, au bout d’un certain temps, le montant dépensé en loyers est supérieur aux frais liés à l’achat (frais de notaire, taxe foncière, etc.).
Sur 78 des 100 villes étudiées par Meilleurs Agents, il est plus intéressant d’acheter un logement de 25 m² pour son enfant plutôt que de le louer si celui-ci poursuit ses études jusqu’au grade master (cinq ans) dans la même ville.
Ce chiffre est réduit à 23 villes si l’étudiant s’arrête au grade de la licence (trois ans).
Mieux vaut acheter un studio de 25 m² à Mulhouse plutôt que de le louer. C’est la ville étudiante où l’opération est la plus rentable (concernant les villes de plus de 50 000 habitants, comptant plus de 10 000 étudiants).
En effet, l’achat d’un tel bien – au prix de 32 441 €, frais d’agence et de notaire inclus – est amorti au bout de 1 an et 5 mois seulement. Ce, même si l’étudiant effectue une formation en deux ans. Le coût de la location est estimé quant à lui à 301,3 € par mois, charges et aide personnalisée au logement (APL) comprises.
À l’inverse, Versailles est la ville du classement où l’achat est le moins intéressant avec un bien amorti au bout de 8 ans et 5 mois à l’achat (242 423 € pour un studio de 25 m²). Cinq années d’études ne sont pas suffisantes pour amortir cet achat.
Dans le top 5 du classement de Meilleurs Agents, Saint-Étienne arrive en troisième position des villes de plus de 50 000 habitants, dont plus de 10 000 étudiants, où il est préférable d’acheter. La durée d’amortissement de l’acquisition d’un 25 m² est de 2 ans et 4 mois, avec un prix d’achat de 1 228 € le m² et un loyer de 14,1 € par m².
La ville de Metz se trouve en cinquième position avec une durée d’amortissement à l’achat de trois ans, un prix d’achat de 2 038 € le m² et un loyer de 16,5 € par m².
À Besançon, la durée d’amortissement de l’achat d’un studio de 25 m² est de 1 an et 11 mois. Elle est de 3 ans à Valence, 3 ans et 1 mois à Saint-Martin-d’Hères, 3 ans et 9 mois à Grenoble, 3 ans et 7 mois à Besançon et 3 ans et 5 mois à Avignon.
« Sur 22 villes comptant plus de 30 000 étudiants au sein de sa population, dans plus d’une ville sur deux, il est plus intéressant d’acheter car il faut moins de cinq ans d’études pour amortir son bien », souligne Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.
C’est le cas à Nancy et Dijon où il faut quatre ans ou moins pour rentabiliser son achat pour des loyers à moins de 313 € dans ces deux villes.
A contrario, dans des villes étudiantes comme Aix-en-Provence ou Rennes, il faut compter plus de cinq ans pour rentabiliser son investissement. C’est le cas aussi d’Annecy (7 353 étudiants selon Meilleurs Agents) où il faut 5 ans et 11 mois pour rentabiliser un tel achat.
Si, d’une manière générale, la location est plus intéressante dans les villes où les loyers restent peu chers relativement au prix au m², 3 villes parmi les 11 plus grandes de France sont attractives dans le cadre d’un tel investissement. Ainsi, acheter un studio de 25 m² à Montpellier, Marseille ou Lille pour demeure plus rentable que de le louer, avec une durée d’amortissement de moins de cinq ans.
Dans le reste des métropoles, il vaudra mieux louer un studio étudiant. En effet, la durée d’amortissement à Paris est de 6 ans et 10 mois, à Lyon de 6 ans et 7 mois et à Strasbourg de 5 ans et 8 mois.
* Dans le cadre d’un cursus d’études de cinq ans dans la même ville. La durée d’amortissement est définie comme la durée de détention minimum permettant de ne plus perdre d’argent par rapport à la location du même bien
Une demande locative à étudier avant d’acheter
L’état de la demande pour les studios doit être étudié car il peut rendre la revente du bien difficile si la demande est faible. Par exemple, à Mulhouse, la part de locataires de logements de 1 pièce dans le parc privé n’est que de 12 %, contre 20 % en moyenne dans l’ensemble des villes étudiantes.
« Ainsi, même si l’on part de l’hypothèse que les prix resteront stables au cours du temps, rien n’empêche que le bien se déprécie au fil des années », indique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

source

Catégorisé: