Erreur d'authentification
Votre compte a été clôturé.
Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l’adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n’avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.
8 caractères minimum
1 majuscule
1 minuscule
1 chiffre
1 caractère spécial
Différent de votre pseudo
Les deux mots de passe sont identiques
Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre
Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Cette maison blanche qui fait l’angle de deux rues à Bernay, dans l’Eure (27), semble en apparence ordinaire si ce n’est ce panneau, ultime souvenir de son illustre occupante : « Ici vécut, chez ses grands-parents paternels, Édith Piaf, de 1917 à 1922 ». Cette maison fait l’objet d’autant plus d’attention aujourd’hui car elle est disponible à la vente, comme le rapporte Actu.fr .
La personne qui avait racheté le bien il y a 50 ans, est décédée et ses héritiers souhaitent aujourd’hui s’en séparer. Composé de plus de 200 m², il est divisé en trois appartements (un de 60 m², un de 70 m² et un de 80 m²) dotés chacun d’un jardin. Il comprend aussi 10 garages. Les appartements sont vendus loués. Un achat idéal pour un investissement locatif donc.
Le prix des départ des appartements est de 285.000 €. « J’ai déjà eu plusieurs appels alors que l’immeuble n’est en vente que depuis quelques jours », assure Benjamin Plessis, le conseiller immobilier chargé de cette vente chez Orpi à Actu.fr. Avant de confier: « Moi, si j’étais acheteur et si j’avais le choix entre deux immeubles de même qualité et de même prix, je choisirais celui ». Cette vente n’est en effet pas anodine. Des touristes viennent même voir la façade et sa plaque commémorative.
La chanteuse a vécu ici, au 7 rue Saint-Michel, entre ses 2 et ses 7 ans, chez sa grand-mère paternelle qui gérait une maison de passe, «le Grand 7». « Nous avons une petite porte dérobée vers l’arrière pour sortir en toute discrétion », confirme Benjamin Plessis à France Bleu Normandie. L’artiste a combattu ici une maladie qui la rendait de plus en plus aveugle. On raconte qu’elle devrait sa guérison aux prières des filles de joies qui la menait à la Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux. Une fois célèbre, Édith Piaf, n’est jamais retournée à Bernay mais elle gardait un bon souvenir de ces lieux.
Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement
Bloquée par la justice américaine, la fusion entre deux géants de l'édition définitivement enterrée
Wall Street termine en baisse, la Chine entraîne un marché au ralenti
Wall Street termine en baisse, la Chine inquiète
Contrôle technique des deux-roues : sa mise en place pourrait être plus longue que prévu
En France, un logement sur cinq est une résidence secondaire ou un logement vacant
Le plan d'épargne logement pourrait devenir plus attractif pour financer les crédits

source

Catégorisé: