Rubriques et services du Figaro
Le Figaro
Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
Tout ce qu’il faut savoir sur la course et ses à-côtés avec la dix-septième étape du Tour de France, redoutable tracé en montagne, entre Saint-Gaudens et Peyragudes.
Envoyé spécial à Foix
Un concentré de difficultés et une journée qui va faire souffrir le peloton. Après une cinquantaine de kilomètres plutôt tranquilles, les ascensions vont s’enchaîner sans laisser respirer les coureurs : d’abord le col d’Aspin, réputé assez roulant (12 km à 6,5%) puis la Hourquette d’Ancizan (8,2 km à 5,1%). Rien d’insurmontable mais le programme qui suit est indigeste : le col de Val-Louron Azet (10,7 km à 6,8%) et surtout la montée vers Peyragudes, son arrivée au sommet vers l’altiport affichant des passages à 16% qui avaient permis à Romain Bardet de s’échapper en 2017 et de s’imposer. Vous l’aurez compris, il y aura des écarts et du grand spectacle avant la très attendue étape le lendemain entre Lourdes et Hautacam.
Le départ réel est fixé à 13h25 et l’arrivée estimée à 17h00 avec une moyenne de 36 km/h.
France 3 à partir de 12h55 puis France 2 à 15h00
«L’étape de mardi, quand je l’ai construite, je n’imaginais pas qu’elle puisse avoir une grosse incidence sur le classement général. Celles de mercredi et jeudi, on a fait en sorte de concentrer les cols et éviter les vallées. Normalement, elles seront propices aux attaques car dans les vallées, les formations n’auront pas le temps de s’organiser avec les équipiers. Il peut toujours y avoir une échappée mais les étapes sont courtes. C’est un terrain idéal pour mettre en péril le maillot jaune et attaquer», explique le responsable. On misera donc sur Tadej Pogacar, condamné à attaquer… ou Jonas Vingegaard qui ne se privera pas d’enfoncer le clou s’il se sent les jambes pour distancer un peu plus son dauphin slovène.
La sous-préfecture de la Haute-Garonne, ville de naissance des rugbymen Pierre Berbizier, William Servat et de l’entraîneur de football Elie Baup impressionne par la présence de la magnifique collégiale Saint-Pierre, splendeur architecturale d’art roman (XIe et XVe siècle). Les amateurs de sports mécaniques pourront aller visiter le Musée de l’ancien circuit de Comminges retraçant l’histoire des 18 grands prix autos et 16 grands prix motos du Comminges durant la période 1925/1954. Peyragudes est la 3e station de ski des Pyrénées situé dans l’écrin du Parc national des Pyrénées. Un opus de James Bond y avait été tourné, Demain ne meurt jamais, sur l’altiport.
À Saint-Gaudens, optez pour un plat à base de veau élevé sous la mère, ou l’agneau des Pyrénées. Goûtez aussi au fromage de lait de brebis, le Napoléon Commingeois et terminez par le millasson, gâteau à mi-chemin entre le far et le flan. À Peyragudes, laissez-vous tenter par une dégustation de frênette, ou cidre de frêne. Le porc noir de Bigorre (AOC) est une spécialité locale qu’on pourra accompagner par un vin comme le Madiran ou le Pécheranc.
Désigne un coureur qui figure parmi les favoris, observé et surtout surveillé par le peloton, prêt à répondre à la moindre attaque de sa part.
Ex : «Lui, il a une pancarte dans le dos, tu ne me le quittes pas d’une semelle à l’avant.»
Les ascensions mythiques du Tour de France
À VOIR AUSSI – Quand Mbappé, Messi et les joueurs du PSG s’entraînent avec des enfants japonais en pré-saison
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
Tour de France : profil, horaires, pronostic et lieux à voir de la 17e étape dans les Pyrénées
Partager via :
Commentez
0
Le Figaro
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

Catégorisé: