AGENCE G
Les stores
Clive Boultbee Brooks achète pour faire courir en France
#442           H2           Karaktar & Primeiradama, par Poliglote 85.000 €
                   Acheteur(s) : Guy Petit
                   Vendeur(s) : Haras des Pierres Follets
                   Éleveur(s) : Éric Aubree & Daniel Desforges
Après un début de vente très calme, l’ambiance s’est soudainement réveillée lorsque le lot 442 est arrivé sur le ring. Le marteau est tombé à 85.000 € et Guy Petit a déclaré : « Il a tout d’un cheval de course ! Je l’ai acheté pour mon client Clive Boultbee Brooks, il sera entraîné en France et le temps nous dira s’il peut gagner le Champion Hurdle ! » Après avoir fait fortune dans l’immobilier, l’Anglais Clive Boultbee Brooks a pris sa licence d’entraîneur dans les point-to-points, tout en ayant des chevaux à l’entraînement chez son voisin Tom Lacey, dont le bon Sebastopol (Fame And Glory), deuxième de Groupe. Mais Clive Boultbee Brooks a aussi des chevaux en France chez Richard Chotard, Mikaël Mescam, Ludovic Gadbin, Louisa Carberry, Olivier de Montzey…
Au sujet de la vacation, le courtier a précisé : « Les acheteurs extra-européens ont porté la vente du lundi. Mais aujourd’hui, c’est calme : dès qu’on se retrouve entre Européens, le marché est nettement moins fort… »
 Ce lot 442 est un fils de Karaktar (High Chaparral). Le jeune étalon du haras de Cercy a deux générations en piste. Mais il est clairement sur la montante avec Il Est Français ** (Prix Pierre de Lassus, Gr3), Île O Vent (Prix Yves d’Armaille, Gr3 AQPS), Moka de Vassy (2e du JCB Triumph Trial Juvenile Hurdle, Gr2), You’re the Boss (2e du Prix Virelan, L)… Il s’agit du deuxième produit de Primeiradama (Poliglote), une inédite qui n’a pas encore eu de partant.
La deuxième mère a produit The Reader (Lando), gagnant du Grand Prix de la Ville de
Nice (Gr3) et Vintage (Nickname), lauréate du Prix Finot (L). Il s’agit de la descendance de la célèbre Prodigalité (Saint Andrews).
Une belle Saint des Saints pour Clive Boultbee Brooks
#442b         F2            Saint des Saints & Quora Vallis, par Mansonnien           80.000 €
                   Acheteur(s) : Guy Petit
                   Vendeur(s) : Haras de Clairefontaine
                   Éleveur(s) : André-Noel Dutertre
Saint des Saints (Cadoudal) est certainement le meilleur père de mère actuel sur les obstacles. On lui doit notamment les mères de 10 gagnants de Gr1 : Adrien du Pont (Califet), Altesse du Berlais (Martaline), Appreciate It (Jeremy), De Bon Cœur (Vision d’État), Douvan (Walk in the Park), Envoi Allen (Muhtathir), Figuero (Yeats), Hawaï du Berlais (Martaline), Jonbon (Walk in the Park), Sel Jem (Masked Marvel)… Après avoir signé le bon à 80.000 €, Guy Petit a déclaré : « Elle a été achetée elle aussi pour Clive Boultbee Brooks. Sa mère a bien produit, c’est une pouliche qui peut faire une bonne jument de course, mais aussi une bonne poulinière. Nous sommes très contents de ces deux achats, c’étaient les chevaux à ne pas manquer aujourd’hui ! » La mère, Quora Vallis (Mansonnien), a déjà donné Chirico Vallis (Poliglote), troisième du Classic Handicap Chase (Gr3), et Fidelio Vallis (Saint des Saints), deuxième du Racing TV Novices’ Hurdle (L). La propre sœur de cette 2ans a produit Hokusai Vallis (Martaline), placé de Prix Rose Or No, et François de Poncins (Ls)…
Un Kapgarde pour J.D. Moore
#420           H2           Kapgarde & Karikale, par Poliglote          50.000 €
                   Acheteur(s) : John-Daniel Moore
                   Vendeur(s) : Haras des Pierres Follets
                   Éleveur(s) : Haras des Coudraies
Le célèbre J.D. Moore s’est offert pour 50.000 € un 2ans de grande naissance, étant par Kapgarde (Garde Royale). La mère, Karikale (Poliglote), s’est classée troisième du Prix Beaurepaire lors de ses débuts, à Auteuil. Son seul partant n’a pas gagné. La deuxième mère a produit Kapkicha (Kapgarde), deuxième du Prix Finot (L). C’est bien sûr la grande souche des “K” du haras des Coudraies….
Une Beaumec de Houelle pour dix fois le prix de saillie
#431           F2            Beaumec de Houelle & Majorica Sancta, par Saint des Saints 50.000 €
                   Acheteur(s) : Jean-Philippe Dubois
                   Vendeur(s) : Haras des Pierres Follets
                   Éleveur(s) : Claude Quellier, Alan Quellier & Svetlana Timon-Quellier
Les premiers de Beaumec de Houelle (Martaline) sont âgés de 2ans. Le père fait la monte au haras de Montaigu et il officiait à 5.000 € lorsque cette 2ans a été conçue. Elle s’est vendue 10 fois le prix de saillie ! Jean-Philippe Dubois s’est ainsi offert une sœur de Polygame (Poliglote), deuxième du Prix Hopper (Gr3). La page de catalogue est superbe.
Un Tunis pour Nicolas Bertran de Balanda
#459           H2           Tunis & Vita Will, par Dom Alco Saints 50.000 €
                   Acheteur(s) : NNB Racing
                   Vendeur(s) : Haras des Cordelles
                   Éleveur(s) : Michel Rivaillon
Les premiers 3ans de Tunis (Estejo) sont attendus en piste l’année prochaine. Ce jeune sire est précédé d’une réputation flatteuse et Nicolas Bertran de Balanda est allé jusqu’à 50.000 € pour ce 2ans. La mère n’a pas encore donné de gagnant. Mais la deuxième mère a produit Unioniste (Dom Alco), lauréat de 11 courses dans la Challenge Gold Cup (Gr3), et My Will (Saint Preuil), gagnant de huit courses. Et notamment des Dipper Novices’ Chase (Gr2) et Lightning Novices’ Chase (Gr2)…
Un entier par Muhtathir pour Vincent Le Roy
#470           M2           Muhtathir & Ball of Wood, par Cadoudal          50.000 €
                   Acheteur(s) Vincent Le Roy
                   Vendeur(s) : Haras de la Côte Fleurie
                   Éleveur(s) : Bernard & Catherine Jacquemont
Vincent Le Roy, c’est l’homme-orchestre de l’obstacle français, du courtage au pré-entraînement, en passant par l’étalonnage (Désinvolte…) et même le propriétariat (Homme de Cœur…)
Mardi, le Breton a eu le dernier mot pour un mâle qui fait partie des dernières générations de Muhtathir (Elmaamul). Ayant conservé ses attributs, tout est imaginable pour ce 2ans… La mère a donné le bon Very Wood (Martaline), gagnant du Spa Novices’ Hurdle (Gr1). Sous la troisième mère on retrouve une grande souche Wildenstein, celle de Bright Sky (Wolfhound)…
Les yearlings
Le frère de Paradiso fait le top chez les yearlings… et il reste en France
#542           M Goliath du Berlais & No News, par Gentlewave  130.000 €
                   Acheteur(s) : Davide Satalia
                   Vendeur(s) : Haras des Sablonnets
                   Éleveur(s) : Haras des Sablonnets, Thierry Storme & Thierry Lohest
Antoine de Talhouët-Roy et son fils Aymard étaient très émus lorsque le marteau est tombé à 130.000 € et ils sont tombés dans les bras l’un de l’autre ! Avec leurs associés belges, Thierry Storme et Thierry Lohest, ils ont acheté No News (Gentlewave) pour 125.000 € en novembre 2020. Elle était alors pleine de Goliath du Berlais (Saint des Saints). Le produit alors in utero, vendu 130.000 € à Deauville mardi, a donc déjà remboursé le prix d’achat de la mère !
Le jeune étalon du haras de la Tuilerie n’a pas encore eu de partants mais il bénéficie déjà d’une cote appréciable. Davide Satalia, qui entraîne depuis 2018, a su se constituer une clientèle forte, à cheval entre Italie et Angleterre, qui a fait “parler la poudre” chez Arqana Online, Osarus et aussi à Deauville. Ce lot 542 va donc rester en France et rejoindre Lamorlaye… et Davide Satalia nous a expliqué : « C’est un beau cheval, avec de la taille et de l’os. Il se déplace bien et la famille est bonne ! Je ne sais pas encore qui sera précisément impliqué dans sa propriété. Je pense que plusieurs propriétaires seront associés. C’est à définir… » Ce yearling est encore entier. No News, lauréate de course “B” en plat, a déjà produit Messagère (Saint des Saints), lauréate du haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3), et Paradiso (Kapgarde), un gagnant du Prix Aguado (Gr3) qui débute au haras de la Tuilerie en 2023. Deuxième mère, Nickelle (Sagamix) a remporté le Prix de la Pépinière (L) et fini troisième du Prix Allez France (Gr3). Elle a surtout gagné le Prix Wild Monarch (L) et conclu troisième des Prix Sagan (Gr3). C’est la grande souche des “N” de l’élevage Wildenstein.
Le neveu d’Ardina pour un client anglais de David Minton
#557           M Doctor Dino & Polimka, par Poliglote       90.000 €
                   Acheteur(s) : Highflyer Bloodstock
                   Vendeur(s) : The Channel Consignment
                   Éleveur(s) : Henri Devin
David Minton et Doctor Dino (Muhtathir), c’est une histoire qui dure ! Il a déclaré au sujet du lot 557, payé 90.000 € : « C’est un beau poulain par un très bon étalon. Sa mère est par Poliglote (Sadler’s Wells) et on le sent dans ce poulain. Cela compte beaucoup. Et c’est une famille que je connais bien. Il va rejoindre l’Angleterre pour y être entrainé. » Élevé par Henri Devin, dont on ne présente plus la réussite, ce poulain est le frère de Poplar Square (Turgeon), quadruple lauréat sur les obstacles français.
La deuxième mère a donné Ardina (Doctor Dino), gagnante du Prix Dominique Sartini (L) et troisième du Prix Bournosienne (Gr3)… Sous la troisième mère, on retrouve Ardoon (Track Spare), lauréat des Hungerford Stakes et des Queen Anne Stakes (Grs3). Ce cheval portait le nom d’Ardoon Stud, le haras familial d’Antonia Devin, l’épouse d’Henri Devin, qui est désormais géré par leur fille Sophie Devin. Cette souche a donné aux Devin Ange Gabriel (Kaldounévées), gagnant de 12 courses dont deux fois le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et le Hong Kong Vase (Gr1)…
Un mâle par Doctor Dino pour un nouveau client d’Hugo Mérienne
#561           M Doctor Dino & Presidente Line, par Martaline    85.000 €
                   Acheteur(s) : Spincourt Bloodstock
                   Vendeur(s) : Haras de Montaigu
                   Éleveur(s) : Haras de Montaigu & Couétil Élevage
L’entité BDI Racing Team est apparue récemment sur les programmes, avec plusieurs chevaux en association avec le haras de Saint Voir. Elle voit ses rangs grossir avec cet achat par l’intermédiaire d’Antonin Pelsy (Spincourt Bloodstock) et Hugo Mérienne, pour 85.000 €, de celui qui sera peut-être le premier fils de Doctor Dino au haras ! La route est longue, mais il y a beaucoup d’enthousiasme et d’ambition dans cette jeune équipe. Hugo Mérienne a déclaré : « C’est un super papier, une souche remarquable. Je me souviens avoir vu la mère très bien courir à Cheltenham. C’est génial, on est tous très contents. Anthonin Pelsy l’a acheté pour un nouveau client qui veut faire courir en France… Le poulain est profond, il se déplace bien et semble avoir un bon mental. C’est peut-être un prospect étalon. » La mère, Présidente Line (Martaline), gagnante du Prix Bernard Secly (L), s’est classée troisième du Prix André Michel (Gr3). Ce poulain est son premier produit. La deuxième mère a produit Invicter (Sholokhov), gagnant du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2). Elle est aussi la grand-mère de Vintage (Nickname), lauréate du Prix Finot, et de The Reader (Lando), gagnant du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3).
La sœur d’A Mi Manera pour Philippe Michenot
#512           F              Beaumec de Houelle & Lady Fix, par Turgeon    66.000 €
                   Acheteur(s) : MAG Agency
                   Vendeur(s) : Haras de Saint-Maur
                   Éleveur(s) : Max Hennau
L’homme de MAB Agency était en compagnie de Philippe Michenot lorsqu’il a eu le dernier mot à 66.000 € pour cette fille de Beaumec de Houelle (Martaline), jeune étalon du haras de Montaigu qui aura ses premiers partants en 2023. Marc-Antoine Berghgracht a déclaré : « Nous l’aimons beaucoup et elle a fait un peu plus que nous ne le pensions, mais elle a une valeur résiduelle de poulinière. Elle va partir à l’entraînement chez Isabelle Pacault. Elle a été achetée pour le haras de Beauvoir qui s’intéresse aussi à l’obstacle. J’espère qu’elle sera bonne avant de revenir au haras. Le marché est fort. Il faut se battre avec les pinhookers irlandais et anglais et ils ont beaucoup d’argent à dépenser. Et bien sûr, nous voulons tous la même chose… » Lady Fix (Turgeon), la mère, a donné Fixe le Kap (Kapgarde), vainqueur du Prix du Cher (L) pour Nicky Henderson, la toute bonne A Mi Manera (Great Pretender), gagnante du Grand Steeple de Compiègne (Gr2), et Santa Fix (Saint des Saints), lauréate sur les steeples de Compiègne et Pau et sur les haies de Toulouse.
La deuxième mère, Lady Argument (Argument), a été une valeureuse sauteuse, lauréate sur les haies d’Auteuil. Elle a donné Kakao Fix (Goldneyev), vainqueur de quatre courses. C’est la famille de Baby Norm (Baby Turk), gagnant du Grand Steeple-Chase de Bordeaux (L), du Prix François de Ganay et troisième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3).
Pour Pierre Pilarski, c’est Noël avant l’heure
#538           F1                        Great Pretender & Miss Salsa Blue, par Blue Bresil       65.000 €
                   Acheteur(s) : Société d’entraînement Lageneste & Macaire
                   Vendeur(s) : Haras de la Côte Fleurie
                   Éleveur(s) : Catherine Coiffier
Miss Salsa Blue (Blue Brésil) était vraiment très bonne. Lauréate du Prix Sytaj (Gr3), elle s’est classée deuxième du Grand Prix d’Automne (Gr1). Sa fille reste en France pour 65.000 € et Pierre Pilarski a déclaré : « Les origines sont fantastiques. La mère était une championne. J’aime beaucoup le père, un étalon confirmé. Elle est magnifique, avec une robe et des tissus parfaits. Ce n’est pas mathématique. Elle plaît à mes entraîneurs Hector de Lageneste et Guillaume Macaire. Il faut suivre son instinct. Ce n’est pas un calcul économique : c’est bientôt Noël et je me suis fait un cadeau… Avec un sujet bien né et une mère qui a des performances, on se trompe rarement. En vieillissant, la petite musique de l’élevage me titille. Peut-être qu’un jour j’élèverai avec mon fils ! Pourquoi pas avec elle… » C’est une fille de Great Pretender (King’s Theatre) qui a donné quatre lauréates de Groupes dont la remarquable Bénie des Dieux.
Il s’est vendu lors de cette vacation pour 3,74 millions d’euros de yearlings d’obstacle. C’est quasiment le même volume d’enchères (et amiables) qu&rsquo…
Les catalogues de l’Auctav Arabian Autumn Sale sont en ligne. Les trois ventes auront lieu le 23 novembre. À 11 h pour les 2ans et chevaux à l’entraînement, puis…

source

Catégorisé: